Caramel mou, frenchy toffee facile


Cadeaux gourmands, Mignardises, Noël / samedi, décembre 14th, 2019

Tu peux tuer le temps en comptant les petites tâches de rousseur  répondant au doux prénom de, Vanille qui truffent sa surface …  Je fourmille d’idées pour de futures déclinaisons à offrir ou mieux à m’offrir pour les jours où mon poil sera peu reluisant car même si le soleil est là, je l’autorise des fois, à ne pas être au diapason (je parle de mon poil)…

Pour environ 20 à 25 caramels : 250 g de sucre semoule – 100 g de miel liquide (ici miel de tilleul ) – 2 càsoupe de lait – 50 g de beurre – 200 g de lait concentré sucré – 1 gousse de vanille grattée ou 1 càcafé d’extrait de vanille (j’ai préféré la gousse)

Dans une casserole à fond épais verser le miel, le lait et le beurre porter à frémissement à feu doux. Ajouter le sucre en poudre  et mélanger soigneusement avec une cuillère en bois et laissez frémir pendant 5 minutes.

Hors du feu ajoutez le lait condensé sucré et la gousse grattée de vanille ou l’extrait de vanille. Mélanger soigneusement afin d’obtenir une préparation homogène.

Remettez sur le feu et laissez cuire à feu doux pendant 10 à 15 minutes en mélangeant soigneusement et en vérifiant la température si vous détenez un à 145 °. A ce stade, votre caramel doit avoir pris une couleur brunie et le mélange s’épaissit.

Verser la pâte dans un moule à cake en silicone et laissez refroidir à température ambiante, pendant 3 heures. S’il fait trop chaud conserver au frais.

Si vous n’avez pas de moule en silicone, tapissez  de film alimentaire puis verser le caramel. A l’issue du temps de repos, pser sur un plan de travail tapissé de papier sulfurisé et découper en carrés.

PS : Si vous n’avez pas de thermomètre aucune importance respecter toutes les étapes de la recette puis mettre à cuire pendant 15 minutes et là vous obtiendrez la texture dense d’un caramel.

VERDICT : Nous ne sommes pas trop friandises à la maison, mais nous avons adoré ces caramels au goût présent, fondants, à refaire très vite. Rien à voir avec ce qu’on achète, les tenter, c’est succomber.

Source de recette extraite du numéro spécial de régal, décembre 2014

Sur ces notes collantes à souhait, et une vision à offrir, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments, et vous retrouve très vite avec un plaisir renouvelé pour un nouvel échange gourmand.

14 avril 2015

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.