Fondant marron-chocolat, forêt de sapins enneigés


Gâteaux, Noël / vendredi, décembre 13th, 2019

Si ami lecteur tu n’as pas envie de passer ta vie en cuisine, si tu veux sublimer un banal fondant au chocolat et aux marrons auquel tu vas rajouter du praliné pour le croquant. Si tu veux obtenir des oh ! Suivi de ah ! Si tu veux voir des portables dégainés et entendre des clics-clics immortaliser le moment…Si tu veux vivre ce moment de gloire toute relative, laisses toi tenter par cette version roi des forêts.  Sachant qu’elle t’aura coûté point de vue temps 10 minutes de préparation, 10 autre minutes pour la décoration. Je pense qu’on ne peut pas faire mieux point de vue timing !

Pour 8 personnes à 10 personnes et de quoi garnir un moule de 22 cm de diamètre : 400 g de crème de marrons vanillée ici maison – 200 g de chocolat pâtissier – 100 g de beurre  – 3 œufs – 20 g poudre d’amandes et 20 g de maïzena ou poudre de flan jock (ma préférée)

Décoration sapins de Noël : 10 cornets de glace en gaufrette (rayon frais de votre supermarché préféré)  200 g de chocolat pâtissier

Pour l’effet neige : noix de coco environ 100 g, sucre en grains 50 g

Glaçage du gâteau : 150 g de chocolat pâtissier – noix de coco en poudre

Préchauffez le four à 150°. Faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.

Versez la crème de marrons dans un saladier, ajoutez le beurre et le chocolat fondu ainsi que la poudre d’amande et la maïzena, mélangez. Battez les œufs entiers à part puis incorporez-les à la préparation en fouettant vivement pour obtenir une préparation bien homogène.

Graissez généreusement un moule puis versez la préparation. Enfournez pour une cuisson de 30 minutes. Le gâteau doit rester fondant mais être assez cuit pour se tenir.

Laissez refroidir le fondant dans son moule environ une heure au frais. Puis le démouler délicatement sur une grille.

Préparez les sapins de Noël enneigés

Commencez par couper délicatement les cornets de glace à différentes hauteur à l’aide de ciseaux on y va gentiment à grignoter un bout de cornet par ci et autre bout par là afin d’obtenir des cônes de différentes hauteurs.

Verser dans une assiette creuse le sucre en grains et dans l’autre la noix de coco.

Faites fondre le chocolat au bain-marie très doux jusqu’à ce qu’il soit bien liquide. Puis versez-le dans une assiette creuse.

Glissez deux doigts ou une fourchette  dans un cône et faites tourner dans le chocolat fondu.

Vérifiez bien que toute la surface soit bien recouverte de chocolat. Verser avec une cuillère ou les doigts sur le cône la neige choisie  noix de coco ou sucre en grains. Poser verticalement (côté large du cône qu’on aura découpé) sur du papier sulfurisé, ils vont sécher le temps de napper notre gâteau.

Glacez le gâteau

Faites fondre le chocolat pour le glaçage du gâteau au bain-marie. Le faire couler au centre du gâteau posé sur une grille  Étalez uniformément de chocolat. Saupoudrez immédiatement de noix de coco en poudre. Déposez les sapins dessus. Entreposer au frais.

Se déguste très frais.

PSS : Je n’ai pas glacé mon gâteau avec du chocolat car on est pas fans à la maison j’ai plutôt mis ce qui me restait après la confection de ma bûche café,  de la crème au beurre moka-praliné 200 g recette ici.

Je trouve que la crème a sublimé ce fondant avec sous la dent au hasard d’un croc un bout de noix praliné yummi sur la tête d’un pouilleux !

PS : J’ai préparé ce fondant J-7, je l’ai congelé sans glaçage. A j-1 je l’ai décoré et conservé au frais. Je craignais que les cornets ne ramollissent mais non ils étaient croquants à souhait.

PSS : J’ai donc glacé le mien avec une crème au café-praliné et j’ai recouvert avec un peu de noix de coco pour obtenir l’effet forêt mais franchement la noix de coco ne rapporte rien de mon point de vue sauf à rendre la vision ressemblante avec les cimes enneigées. Le sucre est apporté par la crème de marrons et donc pas d’ajout, on n’en a pas besoin, le gâteau est sucré comme il se doit.

Source de cette recette : Revue Pâtisserie cuisine actuelle p 8 avec quelques aménagements pour la base et le glaçage du gâteau

Sur ces notes du roi des forêts à croquer, je vous retrouve avec un plaisir renouvelé prochainement pour de nouveaux échanges gourmands. Je partagerai avec vous mon apéro de noël et entre deux soupes détox…Et oui faut ce qu’il faut !

29 décembre 2015

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.