Far breton aux pruneaux, recette de famille


Gâteaux / mercredi, décembre 4th, 2019

De quoi garnir un moule à tarte de  26 cm de diamètre : 215 g de farine – 110 g de sucre – 5 œufs – 15 g de beurre demi-sel – 75 cl de lait entier froid –

300 g de pruneaux + 1 càsoupe pour fariner les pruneaux

30 g de beurre demi- sel pour parsemer dessus

Tamiser la farine.

Ajouter le sucre et les œufs un par un tout en fouettant.

Verser le beurre fondu, mélanger, verser la farine.

Puis à l’aide d’un fouet ajouter le lait, petit à petit en continuant de fouetter.  Amalgamer.

Beurrer un moule à tarte.

Verser le mélange.

Enfournez dans un four chaud à 200 ° pendant 10 minutes.

Saupoudrer les pruneaux avec la farine. Secouer pour enlever l’excédent de farine.

Sortir le plat du four, parsemer avec les pruneaux. Disposez sur le dessus les 30 g de dés de beurre.

Remettre au four pour une cuisson de 50 minutes à 180°.

Deux écoles pruneaux avec noyaux ou sans

Lionel préconise sans car plus pratique. Je prends les pruneaux mi-cuits, vraiment les meilleurs, moelleux, dodus, goûtus..

Pourquoi ne pas mettre les pruneaux en même temps que la préparation ?

Lionel dit qu’ils se perdraient et que le mélange ne serait pas harmonieux. Comme vous le voyez sur les photos les pruneaux sont bien répartis, en bas, en haut..

On peut mettre plus de beurre sur le dessus ?

Plus de beurre ferait une croûte plus gourmande à vous de voir si vous mettez juste les 30 g ou vous triplez la mise (beurrée).

On le déguste comment ?

Tiède si on aime le côté tremblotant, froid il sera plus ferme et chaud si on est des addicts au goût du beurre salé plus présent si on le déguste à sa sortie du four.

Une coupelle d’eau dans le four ?

J’ai fait deux versions une avec des pruneaux et une avec des raisins secs destinée pour le café du lundi des collègues.

En discutant de la recette avec ma collègue Delph du pays bigoudin, elle m’a confié que sa mère met une coupelle d’eau dans le four pendant la cuisson, pour que le far ne se dessèche pas et reste moelleux. Je testerai la prochaine fois.

PS : Je n’ai jamais trouvé les fars bretons au rayon pâtisserie, attrayants…donc, je n’en ai donc jamais goûté, lacune réparée avec celui-ci. Je tenterai volontiers d’autres versions avec d’autres fruits et une tite liqueur pour donner du relief à ce far vraiment délicieux.

Sur ces notes, «j’ai découvert une spécialité bretonne»,  je vous souhaite de passer d’excellents moments et vous retrouve très vite pour un nouvel échange gourmand !

3 octobre 2016

 

Une réponse à « Far breton aux pruneaux, recette de famille »

  1. J’ai adoré la lecture de ta recette Veb. Je tiens vraiment à la réaliser car j’adore le far breton.

    Un tout grand bravo et un tout grand bravo, tu es formidable!
    Patformi

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.