La vraie crème de marrons (châtaignes) maison


Confitures, CREME-MOUSSE / jeudi, octobre 7th, 2021

  Vraie crème de marrons, trucs et astuces, inratable ! Pour faire de la confiture de châtaignes, il faut être motivé. Le plus contraignant dans l’opération étant d’enlever la première écorce épaisse de couleur marron puis la deuxième peau (pellicule blanche) de la châtaigne. Une fois ce cap passé, ce n’est pas plus difficile qu’une autre confiture. Si vous optez pour les fruits déjà épluchés du genre surgelés de chez Picard ou conservés sous vide, vous réduirez votre temps de travail de 50 %.  Faites comme vous le sentez, cuisiner doit rester source de plaisir.

On a tendance à utiliser le terme générique de « marron » pour toute châtaigne de gros calibre et l’employer pour désigner crème de marrons, marrons glacés…J’ai trouvé un site intéressant celui de la châtaigne d’Ardèche si cette subtilité vous intéresse.

Procédé : Entaillez chacune des châtaignes de manière à fendre la première enveloppe du fruit.

Couvrir les châtaignes d’eau fraîche et mettre à cuire pendant 20 minutes. A l’issue de ce temps, égouttez puis laissez refroidir. Epluchez les fruits, ôtez la carapace brune et la deuxième enveloppe qui en principe va se détacher facilement, si ce n’est pas le cas prolongez la cuisson de 5 à 10 minutes.

Lorsque le fruit est intégralement épluché, mettre les châtaignes et couvrir d’eau de manière à couvrir les fruits.

Faites cuire à feu doux pendant 20 minutes, le fruit commence à se défaire. Il s’écrase facilement. Là vous arrêtez la cuisson.

Égouttez le fruit (gardez le jus de cuisson) et réduire en purée à l’aide d’un presse purée grille fine ou à l’aide d’un mixeur plongeant.

Pesez les châtaigne pour 1 kg de fruit, j’ai récupéré 700 g de purée.

Prélevez un litre du jus de cuisson des marrons rajoutez le sucre et mettre sur le feu. Une fois le sucre dissous, attendre que qu’il atteigne le stade de sirop. Celui-ci est prêt lorsqu’il atteint 121°. Rajoutez la purée de marrons.

Puis découper la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur récupérez les graines à l’aide d’un couteau les rajouter à la crème de marron.

Remettre sur le feu en surveillant  la cuisson. Remuer constamment. La crème va épaissir et votre cuillère fera des sillons.

Pendant ce temps, vous aurez lavé soigneusement à l’eau chaude les pots que vous aurez laissé sécher à l’air libre sur un torchon fraîchement repassé. Bien sécher les pots.

Répartir la confiture dans les pots, les remplir à 2 cm du bord, les visser et les poser côté couvercle le temps que le mélange refroidisse. Et comme toujours à consommer sans modération.

Crème de marrons avec des châtaignes sous vide

Si vous optez pour des châtaignes sous vide ou en bocaux, les réduire en purée. Préparer un sirop pour cela il faut compter 800 g de sucre (un peu moins si vous aimez moins sucré) pour 1 kg de fruits et 25 cl d’eau.

A conserver dans un endroit frais sans limitation de durée, ces pots ont été remplis l’an passé. Après à vous fromage blanc parfumé, gâteau ou l’escalade du mont blanc.

Différence entre marron et châtaigne

Je ne sais pas vous, mais moi je confondais royalement  marron et châtaigne. Mais pour la rédaction de cet article, j’ai bossé sur le thème et vous récite façon interrogation écrite ce que j’ai retenu. La châtaigne est le marron sont le même fruit issus du même arbre : Le châtaignier. Une seule chose les différencie, leur grosseur. Le marron est une châtaigne dont le fruit non cloisonné ne comporte qu’une seule amande plus grosse, alors que la châtaigne en contient plusieurs (de 2 à 5).

Conservation de la crème de marron

Elle ne se conserve pas très longtemps à l’instar des autres confitures. Il faut l’entreposer dans un frigo sauf si vous la stérilisez. Je stérilise les pots pendant 1 h (à compter de l’ébullition ou lorsque le thermomètre atteint 105°). Puis je sèche mes pots, je les étiquette et les range dans un endroit à l’abri de la lumière et fluctuation de température.

Utilisation d’une crème de marron

Outre le basique fromage blanc, à vous les bûches, les crème, crêpes tourbillon, autre mousse…fondant…

Sur une vision d’une châtaigne avec sa bogue sur son arbre, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments. Je vous retrouve rapidement pour un nouvel échange gourmand. Prenez bien soin de vous. Vous le valez bien !

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.