Gelée de groseilles à la menthe


Confitures, Été / mercredi, mai 6th, 2020

J’ai la chance d’avoir un jardin, que je bichonne aux petits oignons. Deux fois par an, je lui administre des vitamines (compost) au moindre mal de tête on lui prescrit de la bouillie bordelaise. Pour éviter qu’il ne prenne froid, je paille le pied de ses arbres. Quand ils transpirent j’ hydrate à coup d’arrosoir rempli d’eau de pluie. Bref, je cocoone à tout va. Quand lui vient l’envie de remercier d’avoir durant l’année pris soin de son feuillage. Il le prouve tout d’abord avec des fleurs avant de laisser place aux fruits, que vous dire… mais quelle satisfaction !

Au mois de juillet dernier, j’avais prélevé après grignotage au pied de l’arbuste de quoi confectionner une gelée. j’ai opté pour la fraîcheur de la menthe marocaine (car très parfumée). Voici de quoi remplir quelques pots, qui habilleront de peps nos futurs matins d’hiver.

Ingrédients : 1 kg de groseilles – du sucre blanc (en fonction du jus obtenu) – 20 cl d’eau de source – 30 feuilles de menthe fraîches qu’on enveloppe dans une mousseline.

Égrener puis laver les groseilles, les sécher soigneusement.

Les mettre dans un fait tout avec les feuilles de menthe fraîches enveloppées dans une mousseline et les recouvrir avec les 20 cl d’eau et mettre sur le feu.

Le temps de laisser les graines (s’) éclater. Environ 8 à 10 minutes. Les groseilles vont se défaire. Retirer la mousseline contenant la menthe au bout de 5 minutes, plus le goût de la menthe occultera celui de la groseille j’ai voulu un parfum subtil.

Là deux options s’offrent à vous :

– Option 1 : ou vous laissez tranquillement filtrer les graines et leur jus, et donnez du temps au temps, pour obtenir une gelée à la couleur limpide,

ou :

– Option 2 : Passer les graines et leur jus au moulin à légumes (grille fine) avec cette méthode, on obtient plus de substance et la couleur est légèrement plus foncée.

Peser le jus et lui ajouter la même quantité de sucre. Pour exemple pour 750 g de jus ont rajoute 750 g de sucre. Verser le liquide obtenu encore chaud dans une bassine. Porter à ébullition, en remuant de temps à autre. Écumer les impuretés dès frémissement, c’est à dire enlever la pellicule qui se forme à la surface (comme sur la photo) à l’aide d’une écumoire.

Quand l’ébullition est là (toute la surface est en bouillonnement) compter 3 minutes. Éteindre sur le feu.

Pour mettre en pots toujours la même méthode : je vous fais un copier-coller d’une de mes précédentes recettes.

Laver les pots que vous aurez laissé sécher à l’air libre sur un torchon fraîchement repassé (on sent le détail qui tue). Répartir la confiture dans les pots, bien les remplir comme c’est une gelée couvrir le lendemain lorsque la gelée sera prise. Ne fermer qu’après refroidissement complet.

Prescription à dose homéopathique

Et comme toujours à consommer sans modération même si l’abus de sucre est nocif pour la santé, à dose homéopathique, l’équivalent d’une càsoupe chaque matin, met du soleil là où il en manque.

Ps : Je ne touche pas à la gelée pendant 6 mois le temps que les arômes se bonifient.

Recette publiée sur mon ancien blog le 22 août 2013

Une réponse à « Gelée de groseilles à la menthe »

  1. Quel travail en plusieurs étapes pour parvenir à ce résultat époustouflant. j’ai toujours admiré tes talent de confipoteuse Véronique. Cette gelée doit être extrêmement succulente.

    Un tout grand bravo, tu es formidable
    Patformi

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.