Composition de za’atar, zaatar, mélange maison


Conserves / jeudi, août 11th, 2022

 

Le terme  za’atar regroupe une série de plantes aromatiques dont les feuilles d’hysope sauvage, thym, la sarriette, l’origan, sauge…   Épice millénaire, le za’atar remonterait à l’Égypte antique où, le thym était utilisé comme herbe aromatique mais aussi comme remède. Rapporté par les croisés de retour de Jérusalem, il a été  utilisé en France depuis le moyen-âge, puis on perd sa trace depuis. Aujourd’hui, sous l’influence d’une cuisine orientale et surtout grâce au talentueux Yotam OTTOLENGHI, la voici de retour, avec le vent en poupe.

Il y en a toujours eu chez mes parents, l’influence de la cuisine orientale sur la méditerranéenne. J’ai donc souvent vu ma grand-mère préparer son mélange et à l’heure du casse-croute, déposer dans une assiette du zaatar arrosé d’une bonne huile d’olive et y tremper son pain avec délectation. Attention, le mélange varie d’une famille à l’autre chacun détenant THE RECETTE ou plutôt SA recette. Voici la mienne en fonction de la richesse de mes placards à l’instant T. Dommage vous n’aurez pas les odeurs qui s’en dégagent…un vrai régal olfactif !

Thym citronné de mon jardin

Sumac qui donne ce côté acidulé

Cumin

Ingrédients pour un pot de mélange de zaatar maison

  • A défaut de feuilles d’hysope séchée introuvable par chez moi, j’ai opté pour un mélange à parts égales de thym, d’origan, sarriette
  • 4 cuillères à soupe de chaque herbe :   thym – origan et sarriette séchés
  • Sumac (2 càsoupe)
  • 1 càsoupe de coriandre en graines – 1/2 càsoupe de cumin en graines ou en poudre
  • Graines de sésame (4 càsoupe)
  • 1 càcafé de gros sel

Préparation du za’atar

Veillez à ce que tous les ingrédients soient bien secs.

Torréfier dans une poêle à sec, les graines de sésame et les graines de coriandre pendant au  moins 4 minutes. Cela servira à exhaler la saveurs des épices.

Réservez 1 cuillère de sumac et deux cuillères de graines de sésame.

Mettre dans le bol d’un  mortier,  le thym, l’origan, la sarriette, le sumac, le sésame, le cumin et le sel et bien piler jusqu’à obtention d’une poudre grossière. Rajoutez la cuillère de sumac et les 2 cuillères de sésame. Bien mélanger l’ensemble.

Conservation du za’atar

Entreposer dans un pot qui ferme hermétiquement à l’abri de la lumière.

Vous pouvez ne pas passer par toutes ces étapes et en acheter le mélange de zaatar prêt à l’emploi sur internet où dans les épiceries orientales.

 Que faire avec le za’atar ?

Une fois le za’atar prêt, on s’en sert pour faire mariner de la viande, volaille, ou du poisson. On agrémente tous les plats qu’on veut avec, vraiment c’est un mélange qui accepte tous les légumes, il parfume les pains, les naans etc…

 

Sur ces notes «il love épices»,   je vous souhaite à tous de passer de passer bons moments. Je vous retrouve rapidement pour un nouvel échange gourmand. Prenez bien soin de vous, vous le valez bien !

Si vous souhaitez suivre mes publications, vous pouvez vous abonner à la newsletter. Pour cela, il vous suffira de renseigner les deux cases en haut à droite de la page d’accueil. J’essaye d’en envoyer une tous les quinze jour

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.