Tajine de faisan coings et endives


Légumes, Plats uniques, Volaille / mardi, décembre 17th, 2019

Chez moi c’est toujours l’occasion qui fait le larron. Un sms provenant d’une copine qui me demande si je voulais du faisan…réponse  : « ben tu le laisses pas pour toi ? ».. Réponse « j’ai vraiment pas le temps ». Allez, je prends…merci, c’est sympa d’avoir pensé à moi…En tête à tête avec la bestiole, j’ai eu une envie de tajine, de rayons de soleil tracés à l’aide de filaments de safran….mais comme je n’ai pas de récipient « tajine » pas grave, je me suis adaptée. Un plat qui va au four recouvert de papier sulfurisée, ça sera tout comme…J’ai rajouté des légumes du nord les chicons, et un autre à la saveur de l’enfance du coing confit, une heure plus tard une douce odeur embaumait la cuisine. Voici la recette ami lecteur, si un jour tu croises sur ta route, un faisan.

Pour satisfaire la curiosité et la gourmandise de 4 personnes : 1 faisan de 1,1 kg – 150g de semoule de couscous – 20 g de raisins secs – 20 g de dattes – 1 petit suisse 0% – Un beau coing – 1 fenouil – 500 g d’endives – 1 oignon

Pour confire le coing : Découper un coing en quartiers en prenant soin d’enlever le coeur – 1 càsoupe de miel – 1 càcafé de ras el hanout – 1 dose de safran – 1 bâton de cannelle

Mettre les tranches de coing, le miel, ras el hanout, le bâton de cannelle et la dose de safran dans une poêle faire revenir pendant 4 minutes, histoire que le fruit caramélise bien. Remuer et surveiller avant de réserver

Jus pour arroser la pintade : Mélanger 50 cl d’eau chaude avec un cube de bouillon de légumes le jus d’un citron la cuillère à café de ras el hanout le poivre et le sel et 5 cm de racine de gingembre râpée

Laver la pintade la sécher soigneusement.

Cuire la semoule de couscous comme indiqué sur l’emballage, la mélanger avec le raisin sec mouiller avec l’eau et l’huile et faire cuire au micro ondes.

Ajouter à la semoule les dattes dénoyautées et coupées en dés, le petit suisse, saler puis poivrer. Farcir le faisan avec le mélange et refermer la partie ventrale à l’aide de deux ou trois pics.

Émincer l’oignon, couper les endives en lamelles et le fenouil en fines tranches.

Dans un plat allant au four tapisser le fond avec les lamelles de fenouil, d’oignon et d’endives. Déposer au milieu le faisan.

Arroser avec le jus, placer les morceaux de coings légèrement confits,  couvrir avec une feuille de papier aluminium ou sulfurisé puis enfourner pour une cuisson de 50 minutes à 170 °.

Quinze minutes avant la fin de la cuisson enlever le papier aluminium ou papier sulfurisé et laissez prendre une jolie couleur en poursuivant la cuisson 15 minutes encore.

PS  : Pour celles et ceux qui n’ont jamais goûté au faisan le goût est quasi similaire à celui du poulet. Il se dégage juste un fumet de « faisandé » une chair un peu rosée, sinon c’est moelleux, bon…Je l’ai servi avec de la semoule de couscous arrosé du jus et des légumes de cuisson avec une part de faisan. Nous nous sommes régalés.

Sur ces notes de générosité amicale, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et vous retrouve avec un plaisir renouvelé rapidement pour un nouvel échange gourmand. D’ici là, prenez soin de vous, vous le valez bien !

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.