Brochettes de poulpe


Poisson / dimanche, mai 17th, 2020

Il me restait du poulpe frais. Mon amoureux qui a toujours de bonnes idées, ma suggéré de le cuire en brochettes truffée de tomates cerises et poivrons..

J’ai appliqué le principe qu’une marinade attendri les plus réfractaires alors  j’ai laissé le poulpe mariné une nuit, le temps qu’il se demande à quelle sauce il allait être mangé. Le lendemain et quelques brochettes plus tard, nous nous sommes régalés.

 Ingrédients pour 8 brochettes, La veille : La veille faire mariner 400 g de poulpe frais dans un mélange composé du :
Jus de 2 citrons – 2 càs d’huile d’olive – 3 gousses d’ail écrasées – 1 càc de graines de fenouil. Les entreposer dans un bol fermant hermétiquement au frais.

Et chaque fois que vous ouvrez le frigo pour un motif quelconque, secouez la boîte sur un air de « moi je suis tango tango j’ai la musique dans la peau » ou sur le fond musical qui vous sied.

Le lendemain : mettre les brochettes en bois pendant 20 mn dans un bol rempli d’eau fraîche, elles ne déformeront pas.

Puis créer vos brochettes avec ce que vous aimez ou ce que vous avez sous la main ce jour là. Pour moi ce fut poivron-tomates cerises et torchi-pickles de fenouil faillait bien que je place mon ti pot.

Faire un généreux pchitt d’huile d’huile ou bien badigeonner à l’aide d’un pinceau les brochettes.

Mettre sur une grille bien chaude et laissez cuire environ 15 minutes de chaque côté.

Le mieux c’est de goûter pour voir si c’est cuit.

Là vos brochettes auront du goût ne seront en aucun cas caoutchouteuses car bien cuites. Elles convertiront les plus réticents aux bienfaits de ce produit que vous pourrez bercer le temps qu’il cuise au son de « mal-aimé…le poulpe est mal aimé… »

 Ces temps-çi, je suis dans ma phase je mange sain, rassurez vous ça ne dure qu’un temps et j’ai donc accompagné mes brochettes d’un méli-mélo de tomates du jardin tout bête mais tout bon. Je suis conscience que tout le monde connaît mais je mets la recette pour fille N°1 dans mon coeur.

Mixer des feuilles de basilic (un vingtaine) avec de l’huile d’olive (2 càs) + 1 càs  de la moutarde ail fines herbes et une échalote finement émincée + 1càs de vinaigre de framboises, mettre ce mix au fond de l’assiette de présentation déposer les tomates dessus, parsemez de fleur de sel, remuez au moment de servir.

Sur ces notes tentaculaires et la vision d’un chianki pas tenté mais pas tenté du tout par le poulpe, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments.

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.