Couronne briochée, pain de la douzième nuit pour fêter les rois


Brioches / vendredi, janvier 3rd, 2020
Pour tirer les rois, je ne voulais pas de frangipane, ni de crème mais une brioche à la mie filante qui embaume l’espace en cuisant. Je la voulais énormissime…de l’adjectif énorme qui selon Mr Larousse serait : « des dimensions, une importance impressionnante, qui est en quantité colossale, qui est très gros »...en clair tu peux inviter les voisins côté pair de ta rue, les copains avec leurs enfants et leur potes…. Pour qu’elle soit plus gourmande, j’ai farci ma brioche avec des fruits confits, des orangettes maison (écorces d’oranges et de pamplemousse confites) et j’ai poussé ma témérité jusqu’à confire des quartiers d’orange. Yummi que c’est bon ! Ma balance me donnera demain des nouvelles de ma gourmandise transformée en comment dire…volupté bien placée ?

Car selon la tradition, les Rois mages vinrent déposer leurs présents l’or, la myrrhe (l’un des principaux composants d’une huile d’onction sainte) et l’encens aux pieds de l’enfant Jésus. A cette occasion on cuit un pain en forme de couronne dans lequel on introduit une pièce d’argent (les miennes sont de couleur jaune…) une fève : celui qui la trouve est proclamé roi. Peuf ! Y a pas eu de roi ni de reine, personne n’a trouvé la fève faut dire qu’on n’en est pas venu à bout de ma brioche gigantissime.

Confection de la couronne briochée

Invite 20 voisins côté pair de ta rue qui ne se serviront qu’une fois, ou 10 qui pourront se resservir, et retrousse tes manches c’est mieux pour pétrir, car voici la recette

Ingrédients pour la couronne briochée : 350 g de farine T45 – 300 g de farine de maïs – 20 cl (200 g) de crème liquide entière
25 g  de levure fraîche –  100 g  de beurre – 100 g  de sucre – 2 g de sel – 4 oeufs – 10 cl d’eau de fleur d’oranger – zeste râpé de deux oranges

On peut remplacer la levure fraîche par deux sachets de levure sèche de boulanger genre briochin action expresse ou levure boulangère instantanée Francine soit un total de 11 g.

Pour farcir la brioche :  100 g de dattes dénoyautées et 30 g d’oranges confites coupées en dés

Pour décorer : 100 g de fruits confits divers et 30 g d’amandes effilées

1 blanc d’œuf pour dorer la couronne

1/ Dans un récipient verser les 2 farines et le sel mélanger puis former une fontaine au centre.

2 / Dans un bol délayer la levure dans la crème liquide, verser ce mélange dans la fontaine

3 /  Rabattre un peu de farine restante vers le centre et laisser reposer 15 minutes au chaud pour faire une « éponge » (de l’écume doit se former des petites bulles en surface).

3 /  Ajouter au mélange des farines, l’eau de fleur d’oranger, les œufs, le beurre fondu, le sucre et le zeste des deux oranges râpées .

5/ Pétrir afin d’obtenir une pâte relativement lisse et élastique. Mettre le pâton dans un saladier huilé, recouvrir d’un film alimentaire huilé ou une serviette et laisser lever pendant 1 H 30 dans un endroit chaud par exemple à proximité d’une source de chaleur comme un poêle.

J’ai opté pour la pousse lente c’est ce que je préfère je l’ai donc laissé une nuit au bas du frigo.

6 / Le lendemain ou 1 H 30 plus tard selon ce que vous aurez choisi comme levée, sortir le pâton du saladier, le déposer sur le plan de travail légèrement fariné. Dégazer (donner un bon coup au pâton, je sais, il ne vous a rien fait de mal..vous avez des réticences, mais il ne faut pas, allez-y de bon cœur) Pétrir pendant 2 à 3 minutes.

7 / Étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie  la pâte de façon à obtenir un grand rectangle . Déposer sur le bord inférieure, les dattes et écorces d’orange coupés en dés et n’oubliez pas la fève.

8 / Enrouler la pâte longitudinalement pour former un long boudin. Arrondir et réunir les bouts. Déposer la couronne sur du papier sulfurisé, bord vers le bas. Couvrir d’un vieux torchon et laisser fermenter 1  H 30 (le volume doit doubler).

9 / Badigeonner la pâte avec un blanc d’œuf légèrement battu et décorer avec les  fruits confits (qu’on enfonce légèrement) et les amandes. Cuire 40 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

 Facultatif : 2 càsoupe de gelée. A sa sortie du four, j’ai badigeonné cette couronne à l’aide d’un pinceau trempée dans une gelée pour qu’elle brille de mille feux.

 Source :  Je me suis inspirée pour confectionner cette recette de l’ouvrage « Tous les pains du monde » que j’ai tellement modifié, farine de maïs, crème, farce intérieure etc… qu’au final elle n’a plus qu’un lien de filiation lointain.

Verdict on en pense quoi de ce pain de la 12ième nuit, je dirais tout le bien possible, légère avec une mie filante…savoureuse. La preuve en image PS : Si vous êtes allergique aux saveurs dattes et orangettes confites vous pouvez les remplacer par des pépites de chocolat, du sucre candi ou en grain ou bien la laisser nature.

On boit quoi avec notre brioche ? Un cidre en l’occurrence un cidre poiré mais comme personne n’en a voulu, ce sera du thé à la menthe.

Sur ces notes filantes qui embaument, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et un bon début de semaine. Et vous dis à très vite pour un nouvel échange gourmand.

6 janvier 2014

Une réponse à « Couronne briochée, pain de la douzième nuit pour fêter les rois »

  1. Avec une telle brioche superbement réalisée et gourmande à souhait, j’aurais très certainement accepté une bolée de cidre.
    Elle est juste parfaite et on te reconnait bien là Veb

    Un tout grand bravo et mille mercis, tu es formidable!
    Bise toute amicale
    Patformi

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.