Couscous aux encornets farcis


Légumes, Plats uniques, Poisson / dimanche, mai 17th, 2020

   

Je ne sais pas vous, mais lorsque je prévois au menu un couscous, je ne prépare jamais d’entrée pour permettre à mes goûteurs de déguster comme il se doit mon plat au lieu de piocher sans faim,  un grain de pois chiche par ci, ou une feuille de persil par là, si vous voyez… A chaque fois qu’on reçoit des copains à la maison si je leur demande un plat qui leur ferait plaisir c’est immuablement : couscous !

Pour 6 à 8 gourmands ou + :

1 – Semoule : 700 g de semoule fine de couscous : 2 càs d’huile d’olive + 3 càs d’eau chaude

2 – Farce des encornets  : 1 kg d’encornets, une botte de persil plat, 200 g de branches d’épinard frais, 40 g de riz blanc, 1 échalote, 3 gousses d’ail, 1 càs de purée de tomate, 1 càs d’huile d’olive, 1 càs de menthe sèchée, 1 càc coriandre en grains, sel et poivre ou 1 càcafé d’harissa pour remplacer le poivre.

Prélever deux encornets les laver puis les découper en morceaux.

Ciseler le persil et les  branches d’épinards frais.

Rincer 40 g de riz.

Émincer une échalote, écraser les gousses d’ail, 1 càs de purée de tomate, 1 càs d’huile d’olive, 1 càc de menthe sèche, 1 càc de coriandre, sel et poivre.

Mettre l’échalote émincée et les gousses d’ail écrasées dans une poêle, puis faire revenir avec l’huile. Rajouter l’ensemble des ingrédients, coriandre, épinards, purée de tomates, menthe séchée, le riz, les encornets ciselés et les épices faire revenir pendant 10 minutes. Laisser refroidir. Saler poivrer.

Farcir à l’aide du mélange les encornets et les fermer ou bien en cousant le côté supérieur ou en fermant à l’aide de deux cure-dents.

3 – Légumes : 50 g de pois chiche mis à tremper la veille dans un bol rempli d’eau fraîche du robinet – 4  oignons blanc – 4 pommes de terre – 1 boîte de tomates concassées (240 g) – 1 l d’eau- des piments  landais (facultatif j’ai mis 500 g) – potiron (300 g)

4 – Épices :  –  1/2 càc de cumin – 2 càcafé de paprika–  3 càs d’huile d’olive –  1 /2 càc d’harissa  – sel et du poivre.

5 – Cuisson : Émincer l’oignon,  éplucher les pommes de terre qu’on laissent entières.

Mettre dans la partie basse du couscoussier l’oignon émincé à rissoler dans l’huile d’olive avec les piments landais.

Faire dorer le piment sous toutes ses faces pendant 2 à 3 minutes, retirer le piment puis le réserver  dans un récipient au chaud.

Ajoutez dans le fait tout les pois chiche égouttés, les épices énumérées ci-dessus, les tomates concassées et la purée de tomate.

Mouillez de 20 cl d’eau  et laissez mijoter à feu doux pendant 20 minutes.

A l’issue de ce temps rajouter les pommes de terre et les encornets farcis, couvrir avec 1/2 l d’eau et faire cuire pendant encore 20 minutes Quinze minutes avant la fin de la cuisson introduire les quartiers de potiron.

Mettre la semoule à cuire au même moment où l’on fait démarrer la cuisson  des légumes et du calamar.

Pendant que ça mijote donc, mettre dans un saladier la semoule de couscous puis  l’arroser avec 2 càs d’huile d’olive, 3 càs d’eau chaude, bien mélanger avec les mains pour éviter que la semoule ne granule, puis la verser dans la partie haute du couscoussier.

Penser à remuer avec une cuillère la semoule tous les ¼  d’heure environ pour éviter la formation de gros granulés. Après 30 minutes de cuisson.

Disposez dans un plat la semoule, rajouter une cuillère de smen (beurre clarifié) égrener.

Remettre la semoule à cuire dans le couscoussier. Une fois les légumes cuits, verser la semoule dans un saladier puis arroser avec une louche remplie du jus récupéré dans la partie basse du couscoussier bien mélanger.

Disposer dans chaque assiette une part de semoule, un quart de pomme de terre, un encornet coupé en deux ou trois, quelques pois chiche et un morceau de potiron.

PS : On sert le couscous avec dressé, à côté des olives, du torchi, (ou pickles) du poivron rissolé et un bol dans lequel on dépose une cuillère à café d’harissa qu’on dilue dans un peu d’eau, vinaigre et huile.

Source d’inspiration de cette recette : un excellent souvenir, lié à ce couscous goûté un jour en compagnie des miens et concocté avec amour par ma cousine S. Merci chère cousine pour ce régal dont j’ai prolongé le souvenir grâce à ta recette.

Sur ces notes marines, je vous souhaite à tous de passer d’excellents moments et vous retrouve avec un plaisir renouvelé avec une recette sucrée.

Recette publiée sur mon ancien blog, le 29 avril 2015

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.