Biscuits craquelés, sablés à la vanille


Cadeaux gourmands, Été, Mignardises, Noël, Pâques / jeudi, novembre 21st, 2019

Là ami lecteur, je te pose deux questions. As tu du temps devant toi pour t’amuser ? Disposes-tu d’un moussaillon sous le coude pour faire mumuse ? NON ! Pas grave, je te propose une deuxième recette, mais pour celle ci, une condition,  être un accro au chocolat. Voici une recette simple et sympa à partager avec pas moins de trois douzaines de potes…

BISCUITS CRAQUELÉS (choco-craqués) DE Mme Josée DI STASIO

 Pour 3 douzaine de biscuits craquelés : 225 g de chocolat noir finement haché – 180 g de farine – 40 g de cacao en poudre non sucré – 2 cuillères à café de levure chimique -115 g de beurre à température ambiante – 180 g de sucre roux –  2 oeufs – 80 g de lait entier – 65 g de noix hachées –

Pour enrouler les biscuits, il vous faudra environ un peu + ou un moins de 125 g de sucre glace.

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Tamiser la farine, la levure et le cacao. Dans un grand bol, fouetter le beurre et le sucre roux jusqu’à ce que le mélange devienne crémeux. Incorporer les œufs et le chocolat fondu. Ajouter la moitié de la farine puis le lait, mélanger. Incorporer le restant de farine. Filmer le bol, et réserver au réfrigérateur pendant deux heures minimum.

Préchauffer le four à 180° C. Verser le sucre glace dans un bol. Partager la pâte en 4 boudins, trancher à environ 2,5 cm.

Former une boulette puis la rouler dans le sucre glace, puis les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en les espaçant de 5 cm. Enfourner pour vingt minutes, jusqu’à ce que leur surface craquelle Laisser refroidir avant de décoller les biscuits se conserve dans une boîte fermant hermétiquement une bonne semaine.

PS :Attention pour obtenir l’effet craquelé : bien enrober les boules dans le sucre glace. Les enfourner dans un four bien chaud pendant 10 minutes à 180° puis on baisse la température à 170 ° pour dix minutes encore, pour que l’effet craquelé soit bien présent.

Source :  Ma cuisine de tous les jours de Josée Di STASIO

PS  : Tu sais ma Mimi que grâce à toi, je me suis rappelée que j’ai deux livres de cette charmante star de la cuisine Québécoise.

BISCUITS COLORES

Pour environ 25 biscuits de X cm de diamètre : 100 g de beurre – 50 g de sucre glace – 180 g de farine – 40 g de poudre d’amandes – 2 jeunes d’oeuf

Mélanger la farine, avec le beurre pommade (mou) le sucre glace la poudre d’amandes et le l’œuf ainsi que le jaune. Rajouter la gousse de vanille qu’on fend en deux pour récupérer les graines.

Former une boule et mettre au frais pendant une heure. J’ai entreposé ma boule 20 minutes au congélateur pour gagner du temps.

Sortir la boule, fariner le plan de travail puis étaler le pâton sur ½ cm d’épaisseur. Découper des ronds à l’aide d’un emporte pièce. Poser sur un plateau et enfourner pendant 15 minutes.

En sortant du four, ils vont durcir un peu.

Glaçage royal :Mélanger le sucre glace au blanc d’œuf.

Diviser en 4 portions. Colorer chacune d’elle de la couleur de votre choix.

Remplir une poche à douille avec une douille lisse et fine. Puis tracer les contours du biscuit en commençant de l’intérieur vers l’extérieur.

Laissez sécher à l’air libre une petite heure. Puis déguster. Ils sont fondants avec un bon goût vanillé.

PS : Source d’inspiration de cette recette, RAINBOW CAKES

On fait quoi avec toutes ces mignardises ? On les déguste seul dans son coin et bonjour les dégâts collatéraux, ou en offre, pour un plaisir partagé ?  J’ai donc offert ces mignardises qui ont été dévorées en un rien de temps et la recette réclamée.

Je souhaite une bonne fête des mères à toutes les mamans qui me lisent et à la mienne en particulier. Pour celles pour qui dimanche sera synonyme de silence-d’absence, je lui fais une accolade fraternelle. Car

Si rien ne surpasse les joies de l’amour maternel, rien aussi ne surpasse ses douleurs.
Jean-Baptiste LABORDE   (historien, écrivain

dommage de se priver d’une mère car : « Une maman, c’est à la fois un nid et un horizon.
Jean GASTALDI

Sur ces notes sucrées à volonté et pour répondre à une question qui m’a été posée, non heureusement que je ne mange pas tout ce que je cuisine sinon bonjour les dégâts collatéraux, et sur  la vision à faire rêver  les amateurs de bolides,  je vous souhaite à tous de passer un excellent week-end. Tisst voici les week-ends de deux jours de retour, je ne sais pas vous moi je préfère ceux avec les ponts…Allez on repapote la semaine prochaine de la pluie et du beau temps et accessoirement de recettes, d’ici là prenez bien soin de vous !

29 mai 2015

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.