Tatin de melon


Fruits, Gâteaux / vendredi, mai 22nd, 2020
 

 Je n’ose râler, je n’ose dire qu’il fait chaud (trop chaud)…qu’au bureau on est pas loin du 42° avec un beau ventilateur qui brasse de l’air un brin brûlant. En grimpant dans ma voiture non pourvue de clim ce n’est pas mieux, alors en arrivant à la maison avec tout ce que j’avais transpiré durant ma journée. Je me suis dis que j’avais gagné le droit de savourer une douceur fruitée…Voici donc ma « récompense ». Je voulais un dessert frais, simplifié à l’extrême. Un melon qui s’étiole  transformé en tatin mais attention pas de caramélisation, histoire d’économiser des calories.

Une texture qui tangue entre celle d’un gâteau et l’humidité d’un flan je n’ai pas su comment le définir d’ailleurs, gâteau ou flan ? Servi frais c’est juste un régal. Mais comme vous le savez déjà, vous qui me suivez depuis quelques années, je suis une gourmande invétérée. Je l’ai donc surmonté d’une boule de sorbet aux cerises.

De quoi garnir un moule de 24 cm de diamètre : 1 melon (environ 500 g une fois épluché) – 20 g de sucre – 15 g de beurre
4 œufs – 6 petits suisses 0 % (soit 360 g qu’on peut remplacer par du fromage blanc) – 100 g de crème d’amandes – 100 g de farine – 1 /2 sachet de levure chimique ou un sachet de poudre effervescente – 80 g de sucre (ou du sucre de bouleau)

 Couper un melon en deux, l’épépiner puis le découper en quartiers, l’éplucher, puis couper en lamelles.

Saupoudrer les lamelles de melon de sucre et les laisser égoutter 10 minutes, toute l’eau va s’écouler.

Beurrer un moule et placer en lamelles de melon harmonieusement.

Mélanger les petits suisses, la crème d’amande.

Incorporer à la farine la levure chimique ou la poudre effervescente.

Battre les jaunes d’œufs avec le sucre et les mélanger aux petits suisses et à la crème d’amandes. Verser la farine-levure. Mélanger.
Battre les blancs en neige ferme. Les incorporer délicatement au mélange.

Verser la préparation sur le melon découpé en lamelles. Enfourner dans un four préchauffé pendant 40 minutes à 170°.

Laisser tiédir. Démouler dans un plat de service et laisser refroidir pendant une heure ou deux avant de déguster. Pressée comme je suis, je lui ai octroyé un passage de 20 minutes dans le congélateur.

PS : La poudre effervescente, on la trouve en Espagne, là bas ils s’en servent pour confectionner des boissons mais rajoutée à la farine, je trouve qu’elle lui confère une texture différente à celle constatée par l’adjonction de levure chimique.

Recette publiée sur mon ancien blog le, 3 juillet 2015.

Vous lire est toujours un plaisir, ça blooste, regivore...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.